Formation Comment devenir tourneur-fraiseur

  • by

Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Les qualités requises pour devenir tourneur fraiseur

Le poste de tourneur-fraiseur requiert une grande capacité de concentration, une bonne dextérité et une grande précision. Être rigoureux dans son travail est une condition évidente pour occuper ce poste. Pour devenir tourneur-fraiseur, il est également vivement conseillé d’être à l’aise avec les mathématiques et la géométrie afin de bien se représenter les pièces en lisant un plan ou un dessin industriel. La maîtrise de l’outil informatique et des logiciels de FAO (Fabrication Assistée par Ordinateur) est aussi devenu incontournable pour exercer ce métier plus tout à fait aussi manuel qu’il a pu l’être par le passé. Un tourneur fraiseur doit ainsi avoir des connaissances en langages de programmation de façon à pouvoir paramétrer et commander des machines à commande numérique. La profession de tourneur fraise nécessite aussi le sens du travail d’équipe tout en ayant une capacité à travailler de façon autonome. Le respect des règles de sécurité est essentiel et on attend d’un tourneur fraiseur qu’il ait le sens des responsabilités et qu’il ne mette ni ses collègues, ni lui-même en danger. Les conditions de travail peuvent varier plus ou moins sensiblement selon l’employeur. Toutefois, certains éléments reviennent souvent : la position debout prolongée, un environnement de travail parfois bruyant ou poussiéreux et des horaires en décalé : des séquences de huit heures susceptibles de se dérouler de nuit, l’après-midi ou (très) tôt le matin.

Études et formation

Il existe de multiples formations qui vous permettront de devenir tourneur fraiseur. Formation initiale, formation continue en apprentissage ou par le biais de la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), les voies pour accéder à ce métier sont diverses. On trouve par exemple des formations qualifiantes permettant d’obtenir le titre professionnel tourneur (ou fraiseur) sur machines conventionnelles à commande numérique. Des centres de formation situés dans toute la France proposent ce cursus qui permet d’apprendre le métier de tourneur fraiseur dans des délais tout à fait raisonnables. Les périodes d’immersion en entreprise sont courantes dans ce type de formation professionnalisante. A l’issue de la formation les élèves obtiennent un diplôme de niveau V enregistré au RNCP (Répertoire National de la Certification Professionnelle). Ils auront acquis alors toutes les compétences professionnelles requises pour fabriquer ou retoucher des pièces unitaires ou en séries. Toutefois, le titre professionnel est loin d’être le seul cursus qui permet d’accéder à la professionnel. On trouve en effet un certain nombre de formations diplômantes accessibles dès la fin de la 3e.

Bien d’autres formations en mécanique permettent de devenir tourneur-fraiseur :

  • le CAP Fraiseur
  • le BEP Fraiseur
  • le BEP Métiers de la production mécanique informatisée
  • le Bac pro pilotage de systèmes de production automatisée
  • le Bac pro maintenance des systèmes mécaniques automatisées
  • le Bac pro technicien d’usinage
  • le BTS en conception de produits industriels

Au fil de l’expérience, un tourneur-fraiseur peut gravir les échelons et devenir entre autres chef d’équipe,  programmateur régulateur. Il peut tout aussi bien se spécialiser dans le contrôle qualité afin de vérifier la conformité des pièces produites.

Formation subventionnée